Aikido

Quelques lueurs sur la discipline


L'Aïkido est issu d'une longue lignée d'Arts Martiaux japonais.

Son fondateur - Maître Morihei UESHIBA (1883-1969) - s'est inspiré lui-même pour la création de son Art, de diverses techniques des écoles de sabre, de lance et de combat à mains nues ; celles-là même utilisées par les guerriers Samouraï depuis le Moyen-Age.

Depuis 1942, date à laquelle le fondateur a remplacé le suffixe JUTSU - (AIKI BU-JUTSU = guerre), par le suffixe DO - (AIKI-DO = Voie ), cet Art Martial est devenu Discipline Martiale. Son but est passé de la destruction à la construction de l'individu, par un entraînement rigoureux, la maîtrise du corps et l'engagement spirituel. Il s'oriente vers un art de vivre, une philosophie, où la compétition n'a évidemment pas sa place !

Cette discipline physique et spirituelle, porteuse des valeurs Martiales traditionnelles, s'intégre aux enjeux humains de notre société et à la recherche d'évolution de l'individu.

Introduite en France dans les années 1950 (à Marseille, par Maître Tadashi ABE), elle n'a cessé depuis de se répandre.

Qu'est-ce qu'un Dojo

DO = voie - JO = lieu (lieu où l'on recherche la voie) bien loin de l'idée de gymnase.
C'est un lieu de respect, d'harmonie, d'échange, de calme et d'effort (c'est le lieu qui nous permet d'apprendre et d'évoluer !)

Qu'est-ce que l'étiquette ? (Reïshiki)

C'est un ensemble de règles qui régissent un comportement et des relations au sein d'un groupe et d'un lieu (le Dojo). En d'autres termes, c'est une politesse corporelle.

A quoi ça sert ?

Cela permet de créer une ambiance, une atmosphère propice à la pratique (ce qui différencie notamment le Dojo d'une salle de sport !). Elle se situe avant toute technique, sans elle l'apprentissage serait retardé, compromis et limité.

Il n'y a aucun rapport à la soumission, mais seulement du contrôle de soi, qui permet de développer le respect de soi-même et d'autrui par le biais d'un rituel.

De quelle façon ?

Par quelques règles élémentaires, rien de bien mystérieux, seulement quelques exercices permettant un recentrage. Quelques exemples :

  • L'attitude générale
  • La façon de saluer
  • L'hygiène
  • La courtoisie
  • La ponctualité
  • L'assiduité
  • Le contrôle de l'espace ...

La transmission de ces règles se fait tout simplement lorsque le professeur et les anciens élèves les respectent eux-même. La suite est une question d'observation et d'ouverture d'esprit ...

Qu'est-ce qu'apporte la discipline ?

Avec une pratique régulière !

  • Du plaisir, une satisfaction, un sentiment de propreté et d'échange
  • Une bonne santé, une condition physique
  • La souplesse dans le temps
  • Le calme, la lucidité, le sens de l'observation et de l'analyse
  • La coordination gestuelle et le contrôle du corps dans l'espace
  • La stabilité, l'équilibre (physique & psychique)
  • La force mentale et le sens de l'initiative
  • La liberté de choisir !

Qui peut pratiquer L'Aikido ?

Compte-tenu de ce qui vient d'être invoqué, l'Aïkido peut correspondre et être pratiqué par tout un chacun, quel que soit son age et son sexe ; le fondateur pratiqua jusqu'à sa mort, il avait alors 86 ans.

Les contres indications

Rien de très particulier, par sécurité, un certificat médical vous sera demandé à l'inscription ...